Centre dentaire implantaire

0684641789

Quand poser une prothèse dentaire ? – Centre dentaire implantaire

Tout savoir sur les prothèses dentaires

Les prothèses dentaires sont des dispositifs médicaux permettant de remplacer une ou plusieurs dents manquantes. Utilisés dans le cadre de la dentisterie esthétique, ces appareils permettent de rétablir une dentition harmonieuse, tout en soignant des dents lésées. Quelles sont les différentes prothèses dentaires utilisées par les chirurgiens-dentistes ? Quels sont les matériaux de fabrication ? Quel est le coût moyen de ces dispositifs ? Retrouvez les informations à connaître dans notre guide !

Qu’est-ce qu’une prothèse dentaire ?

Une prothèse dentaire est un dispositif artificiel utilisé pour remplacer une ou plusieurs dents manquantes, suite à une pathologie dentaire ou un traumatisme. En effet, il est possible de perdre des dents suite à un accident, comme une chute ou un choc frontal. Ces dispositifs sont donc utilisés dans le cadre de soins de dentisterie esthétique, afin de remédier à ce genre de problème.

On distingue deux types d’appareils :

  • Les prothèses dentaires fixes ; c’est-à-dire qu’elles sont directement scellées à la gencive à l’aide de techniques opératoires. On y trouve les couronnes, implants, bridges, facettes…
  • Les prothèses dentaires amovibles, que l’on peut enlever lorsqu’on le souhaite (dentiers)

Prothèses dentaires : dans quels cas en poser ?

Il existe plusieurs cas de figure impliquant la mise en place de prothèses :

  • La chute d’une/plusieurs dents à la suite de l’extraction d’une dent trop abîmée pour la conserver (infection, suite à une dévitalisation…). Lorsqu’une ou plusieurs dents manquent, des troubles ou difficultés peuvent apparaître. Il devient difficile de mâcher ses aliments efficacement ou encore les dents adjacentes peuvent se déplacer. Sur un plan esthétique, perdre une ou plusieurs dents n’est pas facile à assumer, surtout s’il s’agit de dents visibles.
  • La présence de dents cariées, lésées ou fissurées. Suite à la dévitalisation d’une dent, la pose de prothèse dentaire est envisagée.

Les prothèses dentaires existantes

Il existe différents types de prothèses. Le chirurgien-dentiste vous expose toujours la variété de prothèses utilisables, en fonction de votre pathologie. Il a pour obligation de vous fournir des informations complètes, ce qui implique de décrire les différents appareils disponibles, les coûts de pose et des dispositifs, afin de vous aider à choisir la solution la mieux adaptée à votre cas. Voici un récapitulatif des prothèses dentaires disponibles.

Les prothèses fixes 

  • Couronne : il s’agit de la partie de la dent qui est visible. Elle recouvre la dent. Une couronne dentaire reproduit la couronne naturelle. Elle est posée lorsque la racine de la dent est saine. Si la racine est lésée, il est nécessaire de poser un implant avant de mettre en place la couronne.
  • Bridge : s’appuyant sur les deux dents adjacentes, le bridge (comme son nom l’indique) forme un pont intégrant une dent artificielle entre deux dents piliers. Il faut toutefois tailler et recouvrir les dents piliers ou poser des implants dentaires pour le réaliser.
  • Facette dentaire: fine pellicule constituée de céramique, les facettes sont appliquées sur la surface des dents, afin de corriger une mauvaise position, un aspect qui déplaît (dents jaunes, dents fêlées…)
  • L’inlay-core : sert de support à la dent artificielle, en prenant ancrage dans la racine de la dent. Également nommé faux-moignon, c’est à l’inlay-core que l’on doit le nom de dent sur pivot.
  • L’onlay : c’est l’étape précédant la couronne, lorsque la dent est trop abîmée pour réaliser un soin classique. Elle évite de faire une couronne dans un 1er L’onlay est réalisé en céramique.

L’implant dentaire est un dispositif installé lorsque la racine est lésée. Il sert de support à un autre dispositif dentaire comme la couronne, le bridge. Une vis est implantée directement dans l’os de la mâchoire et remplace la racine de la dent. C’est une vis en titane, biocompatible avec notre organisme.

Les prothèses dentaires amovibles 

  • La prothèse amovible complète, ou dentier, remplace la totalité des dents, sur la mâchoire inférieure ou supérieure.
  • La prothèse amovible partielle (ou appareil partiel) remplace quelques dents. Elle est constituée d’une base de plaque en titane ainsi que de résine et séparée des dents voisines par des crochets, qui permettent de l’insérer. On la nomme également stellite.

Les matériaux de fabrication

Les prothèses fixes comme les bridges ou les couronnes sont fabriqués dans différents matériaux. On distingue donc les prothèses métalliques, des prothèses céramo-métalliques ou céramiques.

Les prothèses métalliques sont les moins chères. Constituées d’alliages de métaux (nickel-cobalt, nickel-chrome), elles sont également peu esthétiques. Leur couleur tranche avec la couleur naturelle des dents. Il est possible de les fabriquer à partir de métaux précieux ou semi-précieux (or, argent, palladium).

Les prothèses céramo-métalliques associent armature métallique et une couronne artificielle en céramique. Elles offrent une meilleure alternative esthétique que les prothèses métalliques, la couronne ayant une teinte proche de celle des dents naturelles.

Les prothèses céramiques sont totalement composées de céramiques. Elles sont solides et durables. Elles s’intègrent parfaitement au sein des dents naturelles. Elles présentent toutefois un coût plus élevé que les autres prothèses.

Récentes, les prothèses céramique-zircone associent armature en oxyde de zirconium et couronne en céramique. Elles sont solides et ont une tenue longue durée.

Les prothèses en résine sont des dispositifs temporaires. Elles sont moins chères, car elles sont destinées à être en place peu de temps.

Les techniques de pose varient selon la prothèse dentaire sélectionnée. N’hésitez pas à demander des explications à votre chirurgien-dentiste. Ce dernier est, en effet, tenu de vous fournir toutes les informations liées à votre pose de prothèse.

A quel âge peut-on avoir une prothèse dentaire ?

Les seniors n’ont pas l’apanage de la pose de prothèse dentaire. En effet, il peut être impératif de remplacer ou réparer une dent cassée, suite à un accident ou une pathologie dentaire. Toutefois, les chirurgiens-dentistes préconisent d’attendre la fin de la croissance, avant de procéder à la pose de prothèses, soit à partir de 18 ans.

Toutefois, en cas d’anomalie, il est possible de poser une prothèse provisoire avant la fin de la croissance, dans l’attente des soins définitifs. L’agénésie dentaire, par exemple, est une affection qui entraîne l’absence de pousse dentaire après la chute des dents de lait. Les dents définitives n’existent pas. Il faut donc poser des prothèses provisoires, dans ce cas de figure, avant de procéder aux soins définitifs à l’âge adulte.

Combien coûte une prothèse dentaire ?

Le prix de chaque prothèse varie en fonction de nombreux facteurs : le procédé de fabrication, le matériau utilisé, la technique de pose du praticien, les ressources utilisées pour le soin… La politique des honoraires libres est pratiquée, tandis que la Sécurité Sociale assure des remboursements peu élevés. En effet, l’organisme se base sur des tarifs établis et rembourse à hauteur de 70 % chaque dispositif. Pour amortir les coûts engendrés par la pose de prothèse dentaire, il est préférable de bénéficier d’une bonne mutuelle dentaire. Soyez attentif lorsque vous recherchez une assurance santé complémentaire et vérifiez les taux de prise en charge des soins dentaires !

Voici un tableau récapitulatif reprenant le coût des différentes prothèses, ainsi que les remboursements assurés par la Sécurité Sociale :

 

Prothèse dentaire

 

Coût moyen

 

Remboursement assuré par la Sécurité Sociale

 

Couronne dentaire

 

350 € - 1 500 €

 

75,25 €

 

Bridge 3 éléments (2 dents piliers)

 

850 € - 2 000 €

 

195,65 €

 

Facette

 

800 € - 1 400 €

 

Pas de remboursement par la Sécurité Sociale

 

Implant

 

900 € - 1 500 €

 

Pas de prise en charge par la Sécurité Sociale

 

Inlay-core/Onlay

 

Inlay : 120 € - 300 €

Onlay : 350 € - 600 €

 

Inlay : 85,78 € - 100, 83 €

Non pris en charge par la Sécurité Sociale

 

Prothèse amovible partielle

(1 à 3 dents)/stellite 3 dents

 

350 € - 550 €

 

47,15 €

 

Prothèse amovible complète ou dentier

 

1 200 € - 2 500 €

 

127,75 €

 

Prise en charge des prothèses dentaires : une réforme en cours

Selon les données précisées sur le site ameli.fr, environ 16,6 % des Français renoncent à se faire poser une prothèse dentaire. Ce renoncement est imputé aux coûts relativement élevés, associés aux soins prothétiques.

En 2020, la prise en charge liée aux prothèses évolue. Dans le cadre du panier de soins reste à charge 0, le prix de certaines prothèses dentaires sera plafonné, afin que le patient puisse être remboursé à 100 % par la CPAM et sa mutuelle dentaire. Il n’y aura plus de frais à sa charge.

Le plafonnement du prix des bridges et des couronnes sera mis en place le 1er janvier 2020, tandis que celui des dentiers sera établi le 1er janvier 2021.

Les prix-plafond seront donc les suivants :

  • Couronnes métalliques : 290 €
  • Couronnes céramiques : 500 €
  • Couronne zircone-céramique : 440 €
  • Bridges céramiques : 1 465 €
  • Dentiers : 1 100 €

Cette réforme fait partie du plan gouvernemental visant à assurer une prise en charge optimale de certains soins dentaires, optiques ou liés à l’audition (audioprothésistes).

Au total, trois paniers de soins seront mis en place, afin d’améliorer la prise en charge globale des assurés.

Article rédigé par le praticien le 09/10/2019