Centre dentaire implantaire

0684641789

Combien coûte un implant dentaire ? – Centre dentaire implantaire

Combien coûte un implant dentaire ?

Un implant est un dispositif métallique qui a pour fonction de remplacer la racine d’une dent, lorsque celle-ci est lésée ou n’existe plus. Il sert de base pour fixer une couronne dentaire, un bridge ou un dentier. La pose d’un implant peut représenter un coût certain. Combien coûte un implant dentaire ? Quelles sont les techniques de pose utilisées par les chirurgiens-dentistes ? Quels matériaux de fabrication sont utilisés ?

Qu’est-ce qu’un implant dentaire ?

Un implant dentaire est un dispositif utilisé en dentisterie esthétique pour remplacer une, voire plusieurs dents manquantes ou lésées. Comparable à une vis métallique, il s’agit d’une racine artificielle qui est fixée sur l’os de la mâchoire, afin de remplacer celle qui n’est plus fonctionnelle. Il sert de support à une autre prothèse comme un bridge, une couronne dentaire, une prothèse complète (dentier). Si la racine est saine, la pose d’implant n’est pas nécessaire. L’implantologie permet de restaurer la dentition, suite à des accidents, des traumatismes ou des pathologies ayant entraîné la perte de dents.

L’intervention doit être réalisée par des professionnels compétents et qualifiés. Les chirurgiens-dentistes exerçant dans notre centre dentaire implantaire vous proposent une qualité de prise en charge optimale.

Comment se déroule le soin ?

Il est impératif qu’aucune pathologie dentaire ne soit présente, avant de procéder à la pose d’implant dentaire. Le chirurgien-dentiste prescrit donc un panoramique dentaire, ainsi qu’un scanner afin d’évaluer la structure osseuse disponible pour procéder. Il effectue des soins préalables, si cela s’avère nécessaire : soigner des dents cariées, dévitaliser une dent abîmée ou procéder à une extraction...

Lorsqu’aucune pathologie sous-jacente n’est présente, le chirurgien-dentiste peut intervenir. Après anesthésie locale, il pratique une incision au niveau de la gencive. Il insère ensuite l’implant en titane dans l’os de la mâchoire, après avoir percé un trou dedans. Le praticien a la possibilité de mettre en place une prothèse provisoire. Ce soin ne provoque généralement pas de douleurs.

Après un temps nécessaire à la cicatrisation de l’os (2 à 6 mois), le chirurgien-dentiste procède à la pose de prothèse définitive.

Implant dentaire : quels sont les coûts ?

Les tarifs pratiqués, en implantologie varient en fonction des praticiens, des matériaux de fabrication du dispositif utilisé, des techniques opératoires. Il faut généralement compter entre 500 € et 1 500 € pour la pose d’un implant dentaire. La facture peut rapidement devenir élevée si plusieurs implants doivent être intégrés. 

Dans notre centre dentaire implantaire, l’implant est réalisé en titane de grade 4 ou 5. Le tarif facturé pour le dispositif et la procédure opératoire est d’environ 500 €. Nous mettons en avant une politique s’appuyant sur la qualité des matériaux de fabrication, une prise en charge sécuritaire de nos patients et l’application d’honoraires ajustés, afin que notre intervention puisse bénéficier au plus grand nombre.

Combien coûte un implant dentaire ? Voici un tableau récapitulatif des tarifs pratiqués ainsi que des prises en charge effectives de la Sécurité sociale (base de remboursement) :

Soins dentaires/Pose de prothèse

Tarifs pratiqués

Tarif de référence pris en compte par la Sécurité Sociale pour remboursement

Somme remboursée par la Sécurité Sociale

 

Fourniture et pose d’implant

 

500 €

 

0 €

 

0 €

 

Couronne céramique-zircone implant

 

490 €

 

107,50 €

 

75,25 €

 

Onlay céramique-zircone

 

240 €

 

40,97 €

 

12,29 €

 

Appareil complet 14 dents (dentier)

 

1 390 €

 

182,75 €

 

127,92 €

 

Stellite 3 dents

 

890 €

 

193,50 €

 

135,45 €

 

L’implant dentaire n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale. Toutefois, vous pouvez bénéficier d’un remboursement de vos soins, en fonction de la mutuelle dentaire que vous avez choisie. En effet, selon les soins dentaires dont vous allez bénéficier, vous pouvez opter pour une assurance complémentaire qui propose les remboursements les plus intéressants, pour vous, sur un plan budgétaire.

N’hésitez pas à demander un devis à votre chirurgien-dentiste, afin de connaître les coûts engendrés par vos soins. Le devis doit mentionner le maximum d’informations concernant l’acte prothétique (techniques d’intervention, matériaux de fabrication, honoraires pratiqués, remboursement Sécurité Sociale, ainsi que le lieu de fabrication de l’implant).

A noter : à partir du 1er janvier 2020, les conditions de remboursements des prothèses dentaires évoluent. 3 paniers de prise en charge seront mis en place. Le panier de soins reste à charge 0 permettra de bénéficier d’un remboursement à 100 % (assurance santé + mutuelle dentaire), si vous sélectionnez des dispositifs dont le prix ne dépasse pas les tarifs pris en compte par la Sécurité Sociale (tarifs plafonnés). Le deuxième panier sera le panier de soins aux tarifs maîtrisés et le troisième panier, le panier de soins aux tarifs libres. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des services de la CPAM.

Implant dentaire : les contre-indications

La pose d’implant est absolument contre-indiquée dans les cas de figure suivants :

  • Avant la fin de la croissance. Pour pouvoir pratiquer l’intervention, il est nécessaire que l’os de la mâchoire ne subisse plus de modifications. Il faut donc attendre 17-18 ans, pour pouvoir procéder à la pose d’un implant.
  • En cas de maladies cardiaques (angine de poitrine, valvulopathies, post-infarctus récent, insuffisance cardiaque)
  • Présence d’une maladie osseuse
  • Radiothérapie
  • Traitements anticancéreux ou contre l’ostéoporose par biphosphonates
  • Maladies psychiatriques (schizophrénie)
  • Maladies immunologiques

L’implantologie sera réalisée en suivant quelques précautions dans les cas de figures suivants :

  • Présence de diabète
  • Tabagisme important
  • Grossesse
  • Alcoolisme et/ou toxicomanie
  • Diabète insulino-dépendant

Il est important de signaler tout problème de santé à votre chirurgien-dentiste, afin que ce dernier puisse programmer l’intervention. 

Les suites opératoires

Rappelons que l’implant dentaire est un support pour une prothèse fixe. Après l’intervention, il est impératif d’avoir une bonne hygiène bucco-dentaire, afin d’éviter l’apparition de maladies parodontales ou dentaires. Pensez à vous brosser les dents deux à trois fois par jour, pendant au moins trois minutes. Vous avez également la possibilité d’utiliser du fil dentaire. Evitez toutefois les produits trop agressifs (bains de bouche alcoolisés, par exemple).

Le suivi est assuré tous les 3 à 6 mois. Ce temps est nécessaire pour que l’os de la mâchoire ait le temps de cicatriser.  La pose de la prothèse définitive (couronne, bridge, dentier) est réalisée après six mois.

Article rédigé par le praticien le 09/10/2019